Nous vous donnons toutes les réponses sur la Résidence Équestre La Corona et sur la façon dont nous allons prendre soin de votre cheval.

Mon cheval peut-il venir vivre à La Corona ?

Nous offrons un endroit idéal pour la retraite des chevaux, poneys et ânes, et pour leur convalescence et repos. Nous hébergeons aussi des poulains pour leur croissance, développement et éducation dans un troupeau adulte.

Où vivra mon cheval?

À La Corona, les chevaux et poneys à la retraite, retirés, en récupération ou au repos, et les poulains que l’on veut voir grandir, se développer et s’éduquer dans un troupeau adulte, sont hébergés en semi-liberté dans des parcelles très étendues (de 50.000 à 300.000 mètres carrés) délimitées par un périmètre électrifié, qui inclus pâturages, zones forestières, arbustives et abreuvoirs.

Sera-t-il toujours dehors ou aura-t-il un abri où se réfugier ?

Les zones et paddocks auxiliaires pour l’adaptation et récupération spécifique des chevaux et poneys ont tous un abri ou un box. Les parcelles pour l’hébergement des chevaux, poneys et poulains en troupeau, ont toutes de grandes étendues de forêt nettoyée afin que les chevaux puissent y passer sans empêchement et qui sont à leur tour des abris nécessaires au cas où ils décident de s’y réfugier volontairement.

Selon notre expérience, les chevaux n’utilisent pas les abris s’ils disposent de forêt. La forêt exerce un effet tampon face aux températures extrêmes, améliorant la sensation de confort, que ce soit en été comme en hiver.

De plus, elle diminue énormément la vitesse du vent et offre de l’ombre agréable les jours de forte chaleur. Et d’un autre côté, elle présente de nombreux stimuli pour les chevaux, compte tenu de la diversité de végétation et de faune sauvage qui l’habite.

Comme nous a dit un jour un collaborateur de La Corona, « les abris sont pour les humains », vu que les chevaux préfèrent clairement se réfugier sous les arbres et, quand il pleut, cherchent impérieusement à prendre une bonne douche sous la pluie.

Malgré cela, certaines parcelles disposent de refuges où s’abriter (même si, nous pouvons vous assurer qu’ils ne les utilisent pas).

Combien de fois puis-je venir voir mon cheval ?

Autant de fois que vous le voulez. Nous sommes à 40 km de Barcelone et bien que la ferme soit éloignée du bruit et stress de tout centre urbain, nous sommes bien connectés et vous nous trouverez facilement. Venez le voir profiter de sa nouvelle vie et profitez-en avec lui.

Où puis-je me loger pendant mes visites à La Corona ?

Pour votre confort, nous pouvons vous conseiller deux établissements hôteliers de toute confiance très proches de notre ferme. La Fonda Safaja, où vous vous sentirez comme à la maison, et l’Hostal Rural Mas Blanc, un endroit charmant qui en plus a des paddocks pour loger les chevaux. Dans les deux cas, vous recevrez un accueil particulier en tant que client de La Corona.

http://www.fondasafaja.com/
http://www.hostalruralmasblanc.com/

Que comprend le trarif mensuel?

Le tarif pour l’hébergement de votre cheval à La Corona est très compétitif. Nous offrons différents tarifs selon chaque cas d’hébergement, de même que nous nous adaptons à vos demandes pour les besoins de votre cheval.

Les avantages que nous avons sur d’autres résidences équestres :
  • - Les soins vétérinaires sont pratiqués par notre Centre Vétérinaire Collaborateur et ont une remise de 10% pour les chevaux hébergés à La Corona.
  • - Nous avons établis des accords avec nos fournisseurs de services et produits qui se répercutent positivement sur la réduction des coûts annuels de votre cheval.
  • - Nous n’ajoutons pas de charges supplémentaires sur les frais des traitements et produits. Le client paie le coût exact du traitement ou du produit que le professionnel administre à son cheval ou poney.

Mon cheval sera-t-il assuré ?

Le prix mensuel de l’hébergement de votre cheval inclut des assurances de nature différente qui comprennent les concepts essentiels pour votre cheval et pour vous, répercutant ainsi sur votre épargne annuelle et votre tranquillité personnelle.

Comment introduit-on le cheval dans le troupeau?

Nous avons à disposition un protocole d’accueil des nouveaux chevaux pour leur adaptation progressive à La Corona, à la cohabitation avec les autres chevaux et finalement à leur introduction dans le troupeau. Ce protocole inclut également l’adaptation de la nourriture précédente du cheval arrivant à celle des pâturages et compléments , si cela est le cas, ainsi que la révision quotidienne des sabots et de l’état du manteau et de l’observation de son interaction avec ses compagnons d’introduction à La Corona.

Tout est progressif et graduel, adapté à chaque cheval selon ses particularités et nous faisons un suivi personnalisé pour nous assurer de son adaptation au nouvel environnement.

Quels sont les chevaux que vous ne pouvez pas accueillir?

À La Corona la plupart des chevaux et poneys vivent en liberté en troupeaux, femelles et mâles ensemble. Pour cette raison, nous ne pouvons pas héberger chevaux et poneys non castrés, mais nous disposons de grands paddocks spécialement préparés avec de robustes barrières en bois, pour pouvoir y accueillir les chevaux et poneys récemment castrés pendant toute la période nécessaire au retour à l’équilibre hormonal après l’intervention, avec l’objectif de les intégrer aux groupes de chevaux de La Corona.

Si votre cheval ou poney vient se reposer pour une période inférieure à 3 mois et que vous préférez qu’il ne soit pas intégré à un grand groupe de chevaux mais que, d’un autre côté, il ne reste pas seul, nous disposons de parcelles spéciales où il peut être accompagné par des chevaux ou poneys qui appartiennent à La Corona.

De même, dans le cas de chevaux ayant besoin de soins et traitements quotidiens et de médicaments à vie, ou pour lesquels la vie en liberté et en troupeau est déconseillée, nous avons des accords avec d’autres centres qui offrent le service de retraite de chevaux et poneys dans des espaces contrôlés dans de grands paddocks, et en qui nous avons toute confiance. Si c’est votre cas, expliquez-nous tout et nous vous aiderons.

Dans La Corona Residencia Equina les chevaux sont soignés par un vétérinaire 24 heures sur 24

Histoires heureuses à La Corona.

ARWEN

Arwen est la première jument adoptée par La Corona dans le cadre de notre responsabilité sociale/animale/environnementale d’entreprise. Elle est arrivée à La Corona en 2012 à l’âge de 20 ans. Son état physique et mental, à son arrivée, était désastreux. Elle était restée pendant très longtemps enfermée dans un box, sans sortir à l’air libre, sans recevoir de traitements médicaux préventifs nécessaires et avec une alimentation totalement précaire. Maintenant, c’est une magnifique jument qui profite d’une retraite saine et heureuse.

Auermann & Vanderbilt

Auermann est arrivé fin 2012 retiré du dressage classique à cause des maladies articulaires irréversibles. Aujourd’hui, il vit heureux et est toujours accompagné par Vanderbilt, tous deux leaders du troupeau.

Indo

Indo, un cheval trotteur, arrivé en 2013, psychiquement épuisé par la pression excessive reçue à l’époque des courses auxquelles il a participé intensivement. Maintenant, c’est un cheval apaisé qui vit tranquillement et heureux avec le reste de ses compagnons et il appartient au cercle de confiance de Auermann y Vanderbilt.

Lunali y Felipa

Lunali et Felipa sont arrivées poulaines à La Corona en 2013 et ont grandi superbement dans tous les sens, tant physiquement que psychiquement.
Elles se sont musclées à la perfection, ont confiance en l’être humain et aiment recevoir et donner de l’affection. Une fois leur croissance terminée, elles ont été adoptées par une formidable famille en Allemagne, des professionnels de l’équitation, et elles jouissent d’une vie heureuse, pleine d’attention et d’affection.

D’autres choses que vous aimeriez savoir sur La Corona.

À La Corona nous faisons des cultures et des actions forestières dans lesquelles les chevaux ont un rôle fondamental et complémentaire. Par le défrichage naturel, ils minimisent le risque d’incendie forestier en aidant à protéger les forêts de l’action du feu. D’autre part, l’apport direct de fumier de cheval améliore la fertilité des sols cultivables.
Dans la ferme, nous semons les pâturages pour les chevaux selon les conditions de l’agriculture écologique ou intégrée, ainsi que la production de la majeure partie du fourrage et du foin consommés par les chevaux et poneys.
Les groupes de chevaux alternent entre les différentes parcelles que compte la ferme, pour assurer une meilleure mise à disposition de pâturages en permanence au printemps et en été. En automne et en hiver, on leur apporte aussi du fourrage et du foin produit à la ferme, en conditions d’agriculture écologique ou intégrée.
La Corona se situe dans un espace protégé au niveau communautaire, le Réseau Natura 2000 Gallifa-Cingles de Bertí. Une des espèces les plus emblématiques de cet espace est l’aigle de Bonelli. Il s’agit d’un rapace fortement sensible aux pressions anthropiques de toute nature, et de ce fait même, cela en fait un indicatif clair de la qualité environnementale d’un habitat.
La ferme La Corona se trouve dans la Sierra Prelitoral y dans les contreforts du haut plateau du Moianés, un des espaces naturels les plus exubérants de l’aire métropolitaine de Barcelone. L’environnement est essentiellement forestier et, dans une moindre mesure, agricole. On y trouve une flore et une faune d’exception, où se trouvent plusieurs espèces protégées.